World CleanUp Day : une journée pour nettoyer

Photo de forêt avec de l'eau

← Revenir à la rubrique Trucs et astuces.


Journée mondiale du nettoyage : on ne jette plus

À vos balais ! C'est ce qui se passe chaque année le troisième samedi de septembre : le World CleanUp Day a lieu ce jour-là dans le monde entier. En 2020, environ onze millions de personnes de plus de 160 pays y ont participé. Le contexte : Notre monde devrait devenir plus propre, plus sain et plus vert. Les déchets plastiques et autres n'ont pas leur place ici. C'est pourquoi des millions de personnes dans le monde entier se réuniront à nouveau en 2021 pour nettoyer les parcs, les plages, les berges, les rues etc… Le World CleanUp Day est aussi l’occasion idéale pour vider vos armoires et étagères de leur lest - et vendre vos livres, CD, DVD et jeux vidéo sur momox.

Sur les deux milliards de tonnes de déchets comptabilisées chaque année par la Banque mondiale, quelques millions sont abandonnés et salissent l’environnement. Alors, que faire ? Pour réparer les dégâts causés par la négligence et les incivilités, la troisième édition du World CleanUp Day rassemble toutes les personnes décidées à agir pour nettoyer partout où les écosystèmes sont pollués. En 2019, 128 pays participaient et 20 millions de personnes collectaient les détritus. Cette année, 3 millions de Français, sac en main, sont attendus pour cette journée.

photo de l'océan avec des dauphins et des bouteilles en plastique

De la canette de soda au dentier…

Du mégot de cigarette au coffre-fort en passant par le dentier, on trouve de tout par terre ! La liste ressemble à un inventaire à la Prévert. Canapé, monnaie, télévision, vêtement, tout l’alphabet juche le sol des rues et des sentiers à en croire les ramasseurs. Qui sont ces volontaires ? Lors de la dernière édition, des personnes de tout âge participaient aux 4000 opérations organisées et sillonnaient l’Hexagone. Virginie Guérin, présidente de l’antenne française, salue les actions qui sensibilisent les plus jeunes. Battre le record de 840 tonnes de déchets ramassées lors des précédentes journées et proposer davantage d'opérations sont ses objectifs pour cette année.

Donner une seconde vie !

La quantité d’objets jetés et leur diversité font prendre conscience de la nécessité de consommer mieux et autrement. La slow consommation bannit l’achat compulsif et incite à acheter en "seconde main". On va revendre des vêtements qu’on ne porte pas, des appareils électroménagers qu’on n’utilise plus. On peut même échanger des biens contre des services. Pourquoi adopter ce mode de consommation ? C’est un moyen pour réduire l’empreinte carbone et pour économiser les matières premières de la planète. Pourquoi jeter une revue ou un recueil ? Pourquoi ne pas penser au recyclage ? C’est en récupérant des livres jetés que des éboueurs turcs ont monté une bibliothèque à Ankara. Un exemple inspirant.

Comment participer à la journée mondiale du nettoyage ?

Il y a mille et une façons de se mobiliser à cette date-là. On peut prévoir une collecte et promouvoir cette action via les réseaux sociaux. On peut aussi rallier une «CleanUp» près de chez soi ou une opération programmée sur le site officiel. Et si on veut axer une collecte sur les vieux papiers, comment s’y prendre ? Plusieurs pistes sont possibles :

  • On propose un «jogging» en balisant un itinéraire. C'est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes. En même temps que l’on marche, on papote, on découvre des lieux et on ramasse avant de conduire cette récolte insolite au centre de traitement.
  • Chez soi, on trie et on range les livres, les CD, les bandes dessinées. Ensuite, on peut les déposer dans une boîte à livres ou les proposer sur des sites de vente d’occasion pour faire des heureux. Les trucs et astuces abondent pour recycler les objets culturels.