Achats d’occasion : pourquoi sont-ils à la mode ?

Le shopping vintage, c’est du gagnant-gagnant-gagnant

Les achats d’occasion ménagent le porte-monnaie, réduisent l’empreinte écologique et remplissent nos logements de pièces uniques. Mais la mode de l’occasion a-t-elle un avenir ? Va-t-elle finir aussi vite qu’elle a commencé ?

Seconde main : les chiffres en disent plus que les mots

Le rétro est à la mode. Les objets « comme neufs » ont particulièrement bonne presse en Allemagne et les récentes études réalisées par une célèbre banque de données allemande ne font que le confirmer. En 2021, environ 47 % des personnes participantes achetaient des articles d’occasion. En 2023, elles étaient encore plus nombreuses : 55 % ont fait ce type d’achat. Les pays voisins, en particulier l’Autriche, sont sur la même lancée. Là-bas, plus de 60 % des personnes interrogées ont acheté au moins un article de seconde main en 2023.

Le champion de la catégorie reste l’habillement. Les livres, les films, la musique et les jeux d’occasion arrivent en deuxième position. Quant à la troisième place, elle revient au segment de la chaussure, suivi de près par les accessoires et les sacs à main. Même dans l’électronique grand public, le marché de la seconde main est désormais passé à la vitesse supérieure. Les téléviseurs, consoles de jeux, smartphones et tablettes d’occasion font fureur.

Cependant, la vague du rétro n’en est qu’à son début. Selon une étude de PwC de 2023, le marché allemand des articles d’occasion va continuer à croître, notamment dans le segment de la mode. D’ici 2025, le cabinet d’audit prévoit pour ce dernier un volume de cinq à six milliards d’euros. 

5 bonnes raisons d’acheter plus souvent de la seconde main :

1. L’environnement respire un coup

C’est une triste réalité : à chaque achat de produit neuf, nous exploitons un peu plus notre planète. Nous nous servons dans ses ressources naturelles, comme l’eau ou le coton, sans poser de questions. En quelque sorte, nous volons la nature. Et comment la remercions-nous pour tous ces bienfaits ? Avec un peu plus de substances nocives. Nous polluons notre environnement avec de l’azote, des métaux lourds ou du monoxyde de carbone. 

Mais ce n’est pas tout : il y a aussi les déchets d’emballages. Qu’il s’agisse d’une armoire, d’un smartphone, d’une parka ou d’un vélo, les articles neufs sont souvent emballés dans une double ou triple épaisseur. L’essentiel, c’est que la marchandise arrive intacte chez les destinataires, peu importe si les décharges débordent. 

Ce n’est donc pas étonnant que l’environnement prenne un bol d’oxygène quand vous achetez d’occasion. Pas de ressources volées, pas de nouvelles substances nocives, presque aucun emballage jeté… Mère Nature ne demande pas mieux ! 

2. Vous dites « non » à l’exploitation sociale

Jetons un coup d’œil aux usines textiles du Bangladesh, de Chine ou du Cambodge. Les couturières et les couturiers y travaillent pour un salaire de misère. Là-bas, un emploi à plein temps suffit à peine pour vivre. La preuve : au Bangladesh, une couturière gagne en moyenne 40 euros par mois. Pour cela, elle trime plus de 10 heures par jour, en plus de s’occuper de la maison après le travail.

Ainsi, en disant « non » aux produits neufs, vous dites également « non » à l’exploitation sociale des femmes et des filles dans les pays émergents. En effet, chaque nouveau T-shirt low cost, c’est comme un « oui » au dumping salarial. 

3. C’est bon pour le porte-monnaie

Le shopping vintage, c’est moins cher. Si vous voulez acheter des produits de luxe et des articles de créateurs, très coûteux, cela vaut la peine de se rendre dans une boutique d’occasion, sur un groupe en ligne ou dans un marché aux puces. Avec un peu de chance, vous pouvez y faire la trouvaille de l’année. 

D’ailleurs, les achats de seconde main sont particulièrement rentables dans le cas des vêtements pour bébé et enfant. En effet, ces articles ne vont que quelques mois : le pantalon devient vite trop court, la grenouillère trop serrée… Changer la garde-robe de votre enfant, oui, mais à un prix abordable ! 

4. Vous trouvez des pièces exceptionnelles

Un disque des Stones des années 1970, une paire de baskets en édition limitée, une première édition dédicacée par votre autrice préférée… Voilà les perles rares qui vous attendent quand vous faites du shopping vintage. Ainsi, vous agrandissez votre assortiment non pas avec des meubles, des vêtements et des livres standardisés, mais avec des pièces uniques.  

5. Vous faites place à la créativité

À propos de pièces uniques… Vous pouvez parfaitement faire du surcyclage avec des objets d’occasion. En d’autres termes : rien qu’avec quelques petites astuces, vous créez de nouveaux trésors. Par exemple, pourquoi ne pas peindre vous-même la couverture d’un roman d’aventures ? Vous pouvez aussi donner du peps à votre table de chevet avec des poignées bariolées. Quant à votre veste en cuir vegan des années 1980, quelques patchs de vos groupes préférés lui iront certainement.

MODE ÉTHIQUE : LES MEILLEURES MARQUES FRANÇAISES

Aujourd’hui, il est devenu capital pour les marques de mode de prendre soin de la planète et de l’humain. Coup de projecteur sur les marques les plus éthiques !

Lire la suite

VÊTEMENTS 100% VEGAN : QUELS CRITÈRES ?

Les vêtements vegan ont de plus en plus d’adeptes. Mais qu’est ce que la mode vegan au juste ? Retour en détail sur un mouvement engagé.

Lire la suite

SACS À MAIN VEGAN ET ÉCORESPONSABLES

Les sacs à main vegan et éco-responsables sont devenus des symboles de la révolution verte, combinant style, fonctionnalité et respect de la planète et de ses habitants.

Lire la suite